Le Musée
Assoc. Cimetières
Visites

 320462 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Histoire - mariages au désert et mariages de complaisance -

 

mariages 'au désert' 
et mariages 'de complaisance' 

On appelle mariages au désert  les mariages célébrés entre la révocation de l'Edit de Nantes (1685) et l'exécution de l'Edit de Tolérance de Louis XVI (1787)  par les pasteurs de l'Eglise réformée clandestine  aussi appelée "Eglise sous la croix".

Nous  signalons  à cette place les registres des pasteurs du Désert du Poitou que nous avons repérés 

# =  concerne le Bas-Poitou 

# Registre du pasteur LAPRADE DE BOURNAC 1739-1740 - original aux archives communales de Lezay (79)  (Archives des Deux-Sèvres: en ligne)  - relevé au Bois-Tiffrais 
# Registre du pasteur François GOUNON dit Pradon 1744-
original au Musée du Désert à Mialet (30) - relevé au Bois-Tiffrais 
# Registres du pasteur Pierre GAMAIN
( mort 1782) 1749-1777- relevé au Bois-Tiffrais 
# Registres du pasteur Pierre POUGNARD  dit Dézerit
(mort 1784) 1761-1773 - relevé au Bois-Tiffrais 
# Registres du pasteur Pierre TRANCHEE 1765-1782 -
relevé au Bois-Tiffrais 
# Registre du pasteur Jacques METAYER l'aîné dit La Barre (
mort 1802) 1771-1775  - original aux Archives départementales de Vendée  : I  13  (document en ligne) - relevé au Bois-Tiffrais 
# Registre du pasteur Pierre METAYER dit La Fontaine (mort 1814) 1771-1785 - original aux Archives départementales de Vendée : I 14  (document en ligne) - relevé au Bois-Tiffrais 
Registres du pasteur François GOBINAUD 1775-1791- relevé au Bois-Tiffrais 
# Registre du pasteur Louis-Pierre DAVID  (mort  1809 )1781-1789  - original aux Archives départementales de Vendée: I 12 (document en ligne )  - relevé au Bois-Tiffrais 
Registres du pasteur Jean-Pierre MATHIEU 1783-1791
Registres du pasteur Jean MARTEAU 1784-1786
- relevé au Bois-Tiffrais 

Des registres sont tenus en parallèle dans les communautés réformées . Des sept Eglises réformées reconstituées en Bas-Poitou ne subsiste que :
 Registre de l'Eglise des Touches de Chavagnes (en Pareds = aujourd'hui: Les Redoux ) 1775-1787  -  original aux Archives départementales de Vendée : I 3)  - relevé au Bois-Tiffrais 

On appelle  mariages de complaisance les mariages  des "nouveaux convertis", nouveaux-catholiques", "non-catholiques" ainsi appelés selon l'époque c'est à dire des protestants français célébrés par des prêtres catholiques ou se prétendant tels - qui n'observent pas les règles canoniques, par exemple qui ne sont pas curés d'un des conjoints  et qui n'ont pas d'autorisation.
Ces mariages célébrés la plupart du temps loin du domicile  des époux,  s'obtenaient moyennant finances. Ces certificats de "mariage catholique" étaient nécessaires à beaucoup de personnes , notamment quand  elles étaient des notables.. On trouve des mariages de complaisance jusque sous le règne de Louis XVI .
Dans certains registres de mariage catholiques on a parfois la surprise de découvrir  tout une série de mariages apparemment orthodoxes mais qu'à certains indices on repère comme des mariages de protestants.

Nous allons signaler à cette place les registres de catholicité où se trouvent de tels actes de complaisance avec les noms des prêtres qui les ont fait, 


 De même  nous recueillerons  avec reconnaissance les certificats de mariage  (ou leur copie) délivrés soit par des pasteurs du Désert, soit par des prêtres ou soi-disant tels,  dans le cadre des mariages de complaisance 
 

 Dernières acquisitions: 
Nous avons trouvé ce certificat de mariage dans un lot de papiers de famille qui nous a été confié récemment. (février 2011) 
Ce rarissime document évoque les conditions de mariage des protestants poitevins après la révocation de l’Edit de Nantes de 1685. Devenus tous théoriquement des « nouveaux convertis » ou « nouveaux catholiques » ils devraient se soumettre  à la cérémonie de mariage de l’Eglise catholique. Pendant les trente dernières années du règne de Louis XIV. Si les protestants de Mouchamps font généralement bénir leur mariage par le prêtre, ceux de Moncoutant s’en abstiennent à peu près tous, probablement parce que la pression des autorités n’est pas la même pour les uns et pour les autres.  Une brève tentative de mariage par des pasteurs « sous la croix » autour de 1698 est durement réprimée. Sous la Régence (1715-1724) où s’instaure une tolérance de fait, et faute de pasteurs, les protestants ont recours à des prêtres ou soi-disants tels qui leur délivrent le précieux certificat qui les mettra, pensent-ils, à l’abri des tracasseries de leur curé  et de l’administration royale, en particulier militaire qui gère les milices auxquels seuls les célibataires sont soumis. Lorsque Louis XV  accède aux affaires en 1724 la politique de répression s’abat sur les protestants. Un grand nombre de couples non mariés à l’église sont convoqués devant l’Intendant de Poitiers et condamnés à faire réhabiliter leur mariage par un prêtre reconnu et à une amende.
            Cela n’empêche pas les mariages clandestins de continuer de plus belle .
            Nous ne savons pas si ce François PALLESSIERE  aumônier des vaisseaux du Roy a réellement existé. En tout cas les registres de la paroisse Saint-Louis (tenue par les capucins) ne gardent aucune trace de ce mariage.
            Au point de vue canonique catholique comme les époux ne sont  pas mariés par leur curé ou avec sa permission l’acte est nul.  Il est bien précisé que les époux font profession de la RPR, c'est-à-dire  n’ont pas fait abjuration  ce qui est un autre cas de nullité de l’acte.
            Tel qu’il était le document a-t-il fait effet auprès des autorités ? Nous ne le savons pas
 

 
Papier timbré de la généralité de la Rochelle
24,5 cm x 19 cm
recto
Ce Jourd’hui trentième de juillet mil sep cens trente trois, Ce sont présentes
Part devant nous, françois pallessiere omonier sur les vaisseau du Roy
François Rigaudeau fils de daniel Rigaudeau et de defunte martre Boudaudiere, demeurant
Au dit village du guijourdain, paroisse de mouchamps dune part Et perrine penaud
Fille de defunt pierre penaud et de Louise penaud, ces pere et mere et Laditte
Proparlee demeurant à la Coutanciniere, suditte paroisse de Mouchamps dautte part
Lesquel, mon presentes Leu Contrat de mariage, Escrit part guilart Et Signes par
Chaigneau Son Confrere , tous deux notaires dans la barronnye de mouchamps et
Chatellenie de vendrenne et de la province de poitou avecq le consantement
De leurs plus proches et principeau parans, Et amis Sans opposition de perszonnes
Qui soit venu à notre Connaissance, Lequel Jay reçu au sacement de penitance et
Mont temoigne estre veritablement etre contrits de Leurs peche et mont prie en suites
De vouloir bien leur donner la benediction nuptialle Ce que jay fait, apres les
Avoir Interoges sur les principeau poinct, Et mistere de notre mere Ste Esglise
Catholique, apostolique Et Romaine Il mon ases Sufisamant Repondu Je leur ay donne
La benediction nuptialle Sans leur donner la Sainye Euscharistie declarant navoir
Fait profession, Jusqu’à present que de la Religion pretendue Reformee Comme
Leu pere et mere, ne les jugens pas capable de La Chose, Le tout fait à Rochefort
En leglise des Reverans pere Capucins, En presence des Tesmoigt Cy bas nomes apelles Et Requis, les une ont declare ne savoir signes et Les autre ont signe sur le
Registre aussi bien que sur Le present Certificat qui ma Ete Requis de delivrer
Verso
Sur le Chant pou valloir Et Servir En Tous lieux ou besoin et necesaire et
Presentera Ce que je leur ay octroyes Ce que de Raison en presence de pierre
Faureau et jacques Thibault tous deux mathelots Et de Louis vertain charpentier
De navire Estienne Roulleau thonnelier, jous et ans que de La de part ci desus , les
Partie, ont declare ne savoir signes de ce Requis ainsy signe en loriginal et au
Present Certificat delivres
 
Jacques Thibaut                  françois pallessiere prestre
                                               Omonnier sur les vaisseau
                                            Du Roy                                      


Imprimer l'article Imprimer l'article


Diaporama
Espace d'accueil
Profitez de notre espace d'accueil pour vos réceptions. L'Orangerie est ouverte sur le parc du château. Un cadre naturel idéal au coeur de la campagne vendéenne.

 bois-tiffrais@live.fr  

Agenda

Texte à méditer :  Notre Sauveur Jésus-Christ a détruit la mort et mis en évidence la vie et l'immortalité par l'Evangile   
^ Haut ^