Le Musée
Assoc. Cimetières
Visites

 338516 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Généalogie protestante de la France de l'Ouest - l'Eglise réformée de Gémozac 18ème -19ème siècle

Familles de l'Eglise réformée de Gémozac au XVIIIème siècle

 l'Eglise de Gémozac se reconstitue en 1753 avec un conseil d'Anciens

Le Synode de Saintonge tenu clandestinement en 1755 lui assigne comme territoire : Gémozac, Saint-Germain du Seudre, Cravans, Givrezac, Villars, Saint-Léger, Pons et Berneuil;.
La création de l'Eglise de Pons en 1757  réduit ce territoire
et l'Eglise de Gémozac regroupe jusqu'à la fin du siècle les protestants de :
Gémozac où se trouve la maison d'oraison
Cravans et Saint-Simon de Pellouaille au nord
Virollet à l'ouest
Tanzac et Givrezac à l'est
Saint-Germain du Seudre et Champagnolles au sud

Les Eglises réformées les plus proches sont :
Pons à l'est,
Les Gorces (lieu de culte de l'Eglise de Cozes) à l'ouest
Mortagne sur Gironde et Saint-Fort sur Gironde au sud-ouest


Nous avons reconstitué les familles de l'Eglise de Gémozac pour toute la période du Désert de 1752 à 1792 et cela constitue un socle pour explorer les 70 années antérieures , années de clandestinité depuis la révocation de l'Edit de Nantes en 1685 .
       Les protestants devenus alors  "nouveaux catholiques" font tout ce qu'ils peuvent pour échapper à l'emprise de l'Eglise catholique.
      Ils ne peuvent soustraire leurs enfants au baptême dans l'Eglise catholique et les premiers baptême au désert datent de 1744 ;Ils deviendront très progressivement  la règle .
     Les protestants  essaient d'échapper au mariage catholique car le curé exige la confession et une instruction auxquelles ils se refusent. Ils trouvent des prêtres qui les marient sans formalités : ainsi les gens du secteur de Gémozac s'adressent au curé  de Saint-Palais sur mer  puis à au vicaire de Saint-Léger de Pons et quand celui ci est dénoncé, jugé et condamné aux galères, le curé d'Annezay assure la relève. L'evêque de Saintes interdit à ses diocésains de se marier ailleurs que devant le curé de leur résidence.
     Un contrat de mariage devant notaire est la règle et quand les pasteur du Désert obtiennent des "Nouveaux Catholiques" de bénir leur mariage ils exigent la production du contrat avant de procéder à la bénédiction des couples .
     Généralement les prêtres refusent les "honneurs de la sépulture ecclésiastique " aux "nouveaux catholiques qui sont enterrés en terre profane  au terme d'un édit datant de Louis XIV qui précise que les inhumations doivent avoir lieu " après  soleil couché et avant soleil levé", sans cortège et plus de six personnes présentes ;
     Les enfants de moins de 13 ans sont considérés comme catholiques et les prêtres exigent qu'on leur livre les corps pour les inhumer dans le cimetière paroissial selon leur rite . Cette cruelle pratique durera en Saintonge jusqu'en 1758

        Toutes les personnes citées dans les registres du Désert sont nécessairement d'origine protestante c'est à dire se rattachent à des familles qui étaient protestantes avant la révocation de l'Edit de Nantes
          Nous allons dans un second temps relever les actes des registres de catholicité de 1685  à 1755 pour relever les indices de protestantisme "parents non mariés" " parents adoués"  enfants naturels, non légitimes," bâtards" .... ainsi que les quelques abjurations qui précèdent généralement un mariage avec un "ancien catholique" (les mariages mixtes étant interdits en France à l'époque"
          Nous nous proposons également de suivre les familles du temps du désert pendant le 19 ème siècle , ce qu'on appelle la période concordataire de 1803 à 1905 (séparation des Eglises et de l'Etat)

Si cela vous intéresse vous pouvez participer à cette entreprise qui permettra, du moins nous l'espérons,  de faire sortir de l'ombre de la nuit tout un peuple.

Les patronymes des familles étudiées se trouve dans la rubrique :
Familles protestantes de Saintonge


Imprimer l'article Imprimer l'article


Diaporama
Espace d'accueil
Profitez de notre espace d'accueil pour vos réceptions. L'Orangerie est ouverte sur le parc du château. Un cadre naturel idéal au coeur de la campagne vendéenne.

 bois-tiffrais@live.fr  

Agenda

Texte à méditer :  Les fruits de l'Esprit sont l'amour, la joie, la patience, l'indulgence, la bonté, la fidélité, la douceur, la tempérance   
^ Haut ^